entete

a. Stratégies pour trouver les meilleures données probantes disponibles

Les sujets cliniques couverts par les Boîtes à décision ont généralement été étudiés de façon approfondie. En conséquence, des revues systématiques sont souvent disponibles et elles demeurent la ressource par excellence pour recueillir la majorité des données probantes. Quand aucune revue systématique n’est disponible pour un thème clinique abordé, ou lorsque la revue n’inclut pas les résultats les plus récents, les études primaires de la plus haute qualité possible sont recherchées dans les banques de données où il y a une première appréciation de la qualité de l’évidence, et de sa pertinence pour la pratique, comme la banque de données McMaster PLUS.

b. Formulation des données probantes

Chaque Boîte à décision présente les probabilités de risques et de bénéfices associés à chaque option en combinant des nombres, des graphiques et des énoncés narratifs.

Les nombres présentant les probabilités de bénéfices et de risques d’une intervention sont présentés sous forme de risques absolus et sont communiqués en fréquence naturelle avec un dénominateur constant. Ce format facilite les inférences sur la probabilité d'avoir une maladie parce qu'ils portent des informations implicites sur le risque de base, réduisant le nombre de calculs nécessaires.

Les Boîtes à décision utilisent également des graphiques pour présenter les probabilités: les graphiques conduisent à une plus grande appréciation du risque que les probabilités numériques seules, et ils permettent à l'observateur de traiter plus efficacement les informations (Visschers et al, 2009). Parce qu’aucun graphique utilisé seul ne fonctionne de manière optimale dans chaque situation, les Boîtes à décision peuvent utiliser différents formats pour présenter les informations. Nous préférons les histogrammes pour transmettre les ratios et les proportions, puisqu’il existe certaines indications que ces graphiques permettent le traitement automatique de l'aire visuelle et permettent au lecteur de mieux juger des proportions et de faciliter son propre calcul des proportions.

Parce que les Boîtes à décision visent à préparer les cliniciens à communiquer des probabilités à leurs patients, nous complétons l'information numérique et graphique avec de courts énoncés descriptifs sur les différences entre les risques absolus et entre les options disponibles.

** Visschers et coll. (2009). Probability information in risk communication: a review of the research literature.
Risk Anal 2009, 29:267-287.

c. Recherches sur la Boîte à décision

Le modèle de la Boîte à décision a été développé grâce à une collaboration entre chercheurs, cliniciens et patients. La première phase du processus de recherche a débutée en 2010. 

Phase 1 : Complétée
Objectif : Développer un modèle pour l'élaboration des Boîtes à décision et tester leur valeur avec les utilisateurs.

Méthodes
: Choix des thèmes : Un groupe de chercheurs a sélectionné 10 sujets cliniques pertinents en soins primaires au moyen d’un sondage Delphi. Des prototypes pour deux de ces thèmes ont été développés et des données sur la facilité d'utilisation ont été recueillies lors d'entretiens de groupes avec des médecins de famille et des patients.

Les tests par les utilisateurs : Nous avons utilisé le modèle de l'expérience de l’utilisateur (User Experience Honeycomb) pour explorer les perceptions des utilisateurs quant au contenu et au format de chaque prototype. Deux chercheurs ont effectué indépendamment une analyse thématique des données utilisant une démarche hybride déductive / inductive. Les conclusions principales ont permis de modifier les prototypes pour faciliter la communication entre le patient et le médecin et encourager la prise de décision partagée.

Conclusions : Les Boîtes à décision ont été modifiées en fonction des conclusions et ce sont ces versions qui sont actuellement disponibles pour les cliniciens. 

Le protocole de cette étude est disponible au : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21385470?dopt=Citation

Le rapport de l'étude est disponible au: http://www.implementationscience.com/content/7/1/72/abstract

 

Phase 2 : Complétée

Objectif : Explorer les facteurs facilitant et limitant l'utilisation de Boîtes à décision dans la pratique clinique, plus précisément les facteurs découlant des Boîtes à décision elles-mêmes, de l'équipe de soins de santé primaire et de l'environnement de pratique.

Conception et méthodes : Dans une étude mixte en deux phases, nous avons étudié les facteurs facilitant et limitant la mise en œuvre des Boîtes à décision. Nous avons développé et transmis huit Boîtes à décision aux cliniciens de cinq cliniques distribuées au Canada, au Québec et en Ontario. Des questionnaires et des entrevues avec des cliniciens, des administrateurs cliniques et des patients nous ont permis d’apprécier le mode de transmission et les barrières à l’utilisation, de manière à adapter notre approche.

Le protocole de cette étude est disponible au: http://www.biomedcentral.com/1472-6947/12/85/abstract

Les rapports de ce projet sont disponible au: http://www.implementationscience.com/content/9/1/144

et au: http://www.biomedcentral.com/1472-6947/15/13

Phase 3 : En cours 2015-2018

Objectifs: Développer et évaluer des boîtes à décisions pour améliorer la qualité de la prise de décision des clientèles âgées (65+) atteintes de maladie d’Alzheimer et autres démences, de leurs proches et des professionnels de la santé et des services sociaux, afin que les décisions soient informées par les résultats des meilleures et plus récentes recherches scientifiques et qu’elles reflètent ce qui est important pour ces clientèles.

Conception et méthodes: Nous impliquerons les milieux preneurs dans le développement de brefs sommaires scientifiques, les Boîtes à décision pour le clinicien (BD-Clinicien) et pour le patient et ses proches aidants (BD-Patient) et e-TUDE, un tutoriel en ligne. Nous évaluerons au moyen d'une étude avant-après dans quelle mesure ces outils améliorent les processus de prise de décision partagée et le confort décisionnel du patient et de ses proches suite à la prise de décisions difficiles mais essentielles à la bonne gestion des soins aux personnes âgées atteintes de maladies d’Alzheimer et autres démences.

Phase 4: projetée 2017-2019

Objectif : Évaluer l'efficacité des Boîtes à décision pour améliorer la communication des risques et des bénéfices associés aux différentes options par les cliniciens aux patients, afin d’améliorer la participation des patients dans le processus décisionnel et réduire leur conflit décisionnel. 

Design : Essai à répartition aléatoire par grappe

© Université Laval. Tous droits réservés